30 juillet 2009

et un peu de stop pour l'été

ah, quel délice de repartir sur les routes le pouce levé!
Avant de partir y en avait encore pour dire que ça peut-etre dangereux et donc, les voitures passants, les conducteurs dévisageant je me disais que ces personnes se demandaient si j'étaient dangereux... ça ma fait rire tout seul.
Un promoteur immobilier, puis un patissier, puis un artisan. Puis le tour de ces dames, une dame avec trois enfants dans la voiture qui partait à l'aventure... le nom du lieu-dit. Elle me dit qu'elle ne prend pas les auto-stoppeurs qui ont une sale gueule... ouf je n'ai ni le visage d'un pédéraste, ni d'un satyre, ni d'un nazi. La prochaine conductrice, avec une enfant, me dira à peu près la meme chose... et qu'elle faisait du stop quand elle était jeune, avec comme une note dans de nostalgie dans la voix.
C'est l'été, fin Juillet, et le commercial me klaxonne tandis que je cueille des mures, il m'avait déposé plus loin et me reprend pour un bout de chemin. ça nous amuse tous les deux ainsi que son ami qui l'accompagne pour aller moissoner. A peine me dépose-t-il qu'une jeune commerciale me fait monter dans sa voiture, elle a aussi a fait du stop avec son copain pour les vacances, lui aimerai bien refaire ça, mais pas elle. toutefois elle a l'air d'avoir apprécier.
Le jeune de 18 ans suivant, lui, il a vraiment galérer. De sa campagne, le bus trop cher pour ses poches de lycéens, il tendait le pousse certains matins sans que personne ne s'arrete, et donc il marcha jusque Rouen, une vingtaine de Kilomètre.
A Rouen, j'appréciais le centre et un kébab avec boisson (4 euros) moins cher qu'un kébab amiénois sans boisson moins 50 centimes... et puis j'ai pris un peu de bus, et le chauffeur me voyait bien dormir à la belle étoile. Pour lui la France a besoin de grands changements, que le peuple regagne ses droits, mais il le dit avec lassitude.
A la sortie de Rouen, vers 19h00, c'est un jeune encadreur qui me dépose sur un rond point, et puis un parisien adopté par les normands qui me dépose à Acquigny, à 15 Km d'Evreux. Il trouvera rock n' roll que je dorme à la belle et toute à la fois étrange que je reste sur la route de campagne. Le soleil est sur le point de se coucher. Magnifique village normand, mais çe doit etre un village avec un maire de droite, ça se voit, les berges de la rivière sont inaccessibles, il y a bien un lavoir, mais il est privé... et face à lui, c'est le parc du chateau. C'est beau, ça me rappelle les cottages anglais (dont l'architecture a été inspiré par les aieux des gens d'ici) mais si les grilles sont ouvertes, mieux vaut ne pas profiter des berges, un panneau indiquant que si on passe la chaise il faudra payer l'entrée !!! et puis le gite est 40 euro la nuit... mais je vais gratuitement profiter de la compagnie des ecureuils...

Posté par gwilliaume à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur et un peu de stop pour l'été

Nouveau commentaire